Sélectionner une page
  1. Bien choisir ses efforts de carême

Il y a deux sortes d’efforts. Ceux que l’on choisit non pas pour la durée du carême mais comme de nouvelles habitudes à prendre au quotidien. Pour ces derniers, le père Phil de la paroisse Saint Thomas the Apostle (à Miami, en Floride) donne ces deux critères de choix :  ils doivent “être réalistes, pour devenir de vraies habitudes”, et ils doivent “ rendre gloire à Dieu et non pas à soi «  (choisit-on de manger moins de chocolat pour garder la ligne ou pour rendre gloire à Dieu ?).

Et puis, il y a les efforts que l’on fait pour apprendre à se détacher, les efforts qui nous coûtent beaucoup, les “petits sacrifices”. Parce que dans ce domaine, les meilleurs efforts sont ceux qu’on ne choisit pas, la paroisse Christ the King (à Tampa, en Floride) a mis en place une roulette à disposition des paroissiens qui, chaque dimanche à la sortie de la messe, peuvent s’ils le souhaitent choisir un effort pour la semaine qui vient.

  1.  Se tourner vers les plus pauvres  

Le carême est aussi un temps pour redécouvrir le don. La culture du don est très ancrée aux Etats-Unis où les catholiques donnent en moyenne 8 à 10 % de leurs revenus à l’Église. On apprend aux enfants dès la maternelle l’importance de donner et de rendre à la communauté et les heures de « Community Service » font partie du programme scolaire (ramassage de déchets, visites en maison de retraite…).

Le carême est encore plus l’occasion de donner de son temps, de son argent, et de ses compétences au service de la paroisse et de la communauté locale. Dans de nombreuses églises, deux quêtes ont lieu chaque dimanche afin d’apporter un soutien financier à des associations.

A la paroisse Saint Anthony Of Padua (près de Houston, dans le Texas), le groupe d’adolescents qui se retrouve chaque dimanche soir a mis en place plusieurs opérations de solidarité en ce temps de carême. Parmi elles, l’élaboration de kits sanitaires pour les sans-abri. Le challenge ? Chaque jeune repart avec un kit, qu’il doit avoir toujours sur lui, et doit le remettre à une personne sans-abri. Parce que la plus grande souffrance de ces personnes est la solitude et la perte de leur dignité, les jeunes ont aussi pour mission de leur demander leur nom, et de les garder dans leur prière.

  1. Approfondir sa foi et sa connaissance de la Bible

A Baltimore, la paroisse de la Nativity a souhaité profiter de ce temps de carême pour lancer de nouveaux “small groups”. Ces petits groupes de 8 à 10 paroissiens se retrouvent chaque semaine pour approfondir un thème, étudier la bible, prier ensemble et partager un moment convivial. De nombreux supports et parcours permettent d’animer ce temps de carême : séries de vidéos, livres à lire chez soi et à commenter ensemble lors de ces réunions, parcours personnalisés proposés par les curés…

Quelques semaines avant le carême, à la paroisse de la Nativity, de nombreux volontaires étaient présents à la sortie de la messe pour proposer aux paroissiens de s’inscrire. Pour faciliter les échanges dans les groupes, il était possible de s’inscrire dans un groupe de couples, d’hommes ou de femmes, de jeunes, …

La plupart des « small groups » lancés en temps de carême continuent à se réunir après pour approfondir d’autres thèmes.  

  1. Redécouvrir le chemin de croix

La paroisse Christ the King (à Tampa, en Floride) propose chaque vendredi de carême un chemin de croix différent. Ce peut être sous la forme d’une conférence, de témoignages pour chaque station du chemin de croix, d’un commentaire d’oeuvres d’Art, ou encore de tableaux vivants mimés par les jeunes de l’école.

Avant le chemin de croix, la paroisse propose également un dîner de carême frugal mais convivial organisé à tour de rôle par un groupe différent de la paroisse.

Nous avons assisté un vendredi au chemin de croix des jeunes de l’école de la paroisse et avons été très touchés par la qualité de leur mise en scène, et par l’atmosphère très recueillie dans l’église pendant ce temps de prière.

  1. Redécouvrir le sacrement de réconciliation

The Augustine Institute, une organisation incontournable dans la production de contenus multimédias catholiques aux Etats-Unis, a produit une série vidéo intitulée “Forgiven” pour redécouvrir la confession. Plusieurs paroisses que nous avons rencontrées organisent des séances vidéo pendant le carême pour diffuser “Forgiven”, en particulier auprès des jeunes qui sont plus sensibles à ce support.

  1. Distribuer à ses paroissiens “Rediscover Jesus”, le best-seller de Matthew Kelly

Matthew Kelly,  auteur catholique, donne des conférences partout aux Etats-Unis et met à disposition de tous de nombreuses ressources sur le site de l’organisation qu’il a fondée, Dynamic Catholic

Parmi ses best-sellers, on compte “Rediscover Jesus”, un parcours de 40 jours très accessible qui permet, comme son nom l’indique, de redécouvrir Jésus.

Parce que les célébrations du Mercredi des Cendres et de Pâques réunissent des catholiques qui viennent à l’église uniquement pour ces grandes fêtes, plusieurs paroisses distribuent ce livre à ces occasions pour leur permettre d’approfondir leur connaissance du Christ.